Créer mon blog M'identifier

Tourisme solidaire : une autre idée du voyage !

Le 9 mai 2017, 17:46 dans Voyage 0

Tourisme solidaire, voyage écoresponsable, équitable, alternatif, écoutourisme... Ces dernières années, de multiples formes de voyage sont apparues et ont le vent en poupe ! Mais devant la multiplication de ces appellations, il peut être facile de se perdre ! Néanmoins, pas de panique : étant moi-même une fervente adepte de ce type de voyage, j'ai décidé de vous expliquer aujourd'hui ce qu'est le tourisme solidaire. Qui sait, peut-être que cela donnera envie à certain(e)s d'entre vous de tenter l'aventure !

Tourisme alternatif VS tourisme de masse

 

 

Le tourisme alternatif est le nom générique donné aux différentes alternatives au tourisme de masse, comme le tourisme durable, l'écoutourisme (tourisme vert), le tourisme équitable et solidaire, etc. Cette forme de tourisme cherche à promouvoir des modes de voyages dont l'impact sur l'environnement naturel et culturel ne serait pas nocif.

A contrario, le tourisme de masse a souvent des répercussions négatives sur la population et l'environnement : des déchets sont produits en masse, beaucoup d'énergie et d'eau sont nécessaires et la société locale profite très peu des bénéfices financiers engendrés.

Le tourisme équitable

Pour faire face à ce tourisme de masse, des alternatives sont apparues. C'est le cas par exemple du tourisme équitable, un tourisme visant à appliquer les règles du commerce équitable à l'activité touristique. Pour faire simple, des opérateurs élaborent directement avec les communautés locales des offres touristiques à destination de voyageurs responsables.

Ces communautés participent ainsi réellement à la gestion du projet et profitent de retombées financières plus importantes : elles sont ainsi maîtresses de leurs destins.

Le voyage solidaire

 

 

Le voyage solidaire reprend la plupart des points du tourisme équitable et va encore plus loin dans l'implication locale. En effet, si vous optez pour un voyage solidaire au Vietnam par exemple, vous soutiendrez directement des projets de développement sur place. Une partie du prix de votre voyage sera reversée pour un projet local et vous contribuerez ainsi à une action locale.

Enfin, sachez qu'un voyage solidaire au Mexique comme partout ailleurs ne coûte pas plus cher qu'un voyage classique du même type. Ainsi, plus aucune excuse pour ne pas voyager autrement et contribuer au soutien des communautés locales. Croyez-moi, c'est une expérience unique, extrêment enrichissante et qui ne vous laissera pas indifférent !

Enregistrer

Comment devenir accompagnateur de conduite accompagnée ?

Le 2 mai 2017, 10:42 dans Voyage 0

Dernièrement, ma petite soeur de 16 ans m'a fait part de son envie d'apprendre à conduire. Depuis l'obtention de son BSR et l'acquisition d'un scooter, elle rêve d'avoir son permis voiture et de voler un peu plus de ses propres ailes. Après discussion avec mes parents, ils ont pris la décision de l'inscrire en conduite accompagnée et c'est vers moi qu'elle s'est tournée pour lui apprendre la conduite. Ayant à coeur de lui transmettre mon savoir, je me suis donc renseignée sur la conduite accompagnée et ses conditions, et ai donc décidé d'en faire un article. Cela pourra servir à toutes les personnes qui, comme moi, désirent devenir accompagnateur et jouer le rôle du professeur durant toute la formation !

Les engagements de l'accompagnateur

Tout d'abord, lorsque l'on s'engage à accompagner un proche dans son apprentissage à la conduite, il est primordial de s'y tenir. C'est un projet sur le long terme : dans le cadre de la conduite accompagnée, un élève doit conduire 3 000 km au minimum pendant au moins un an. Il faudra donc lui accorder suffisamment de temps pour y parvenir.

Toutefois, pour des raisons pratiques et au vu du grand nombre de kilomètres à effectuer, l'élève peut également choisir plusieurs accompagnateurs. Un très bon moyen de perfectionner sa conduite, de s'habituer à conduire avec des personnes différentes et de ne pas voir une seule et unique manière de conduire.

Il est également possible d'opter pour la conduite supervisée : c'est une formule moins engageante, l'élève n'ayant que 1 000 km à parcourir sans durée minimum. Il doit cependant être âgé de 18 ans au minimum.

Les conditions pour devenir accompagnateur

Il existe certains prérequis pour pouvoir devenir accompagnateur de conduite accompagnée. La dernière modification des règles de l'apprentissage anticipé de la conduite (AAC) date d'il y a quelques années et un arrêté a ainsi modifié les règles applicables. Voici les principaux changements qui ont eu lieu :

  • Avoir au moins 5 ans de permis : en effet, pour apprendre à quelqu'un à conduire, il faut avoir un minimum d'expérience pour pouvoir faire une formation correcte. Une mesure de sécurité parfaitement compréhensible. Toutefois, l'accompagnateur ne doit désormais plus être âgé de 28 ans minimum ;
  • Ne pas avoir commis d'infraction au code de la route : une personne ayant commis beaucoup d'infractions ne sera pas en mesure d'apprendre à quelqu'un à conduire correctement.

Notez enfin qu'avant le début de l'apprentissage, votre élève et vous-même devrez obligatoirement passer deux heures avec le moniteur de l'auto-école.

Le véhicule de l'accompagnateur

Il est important de souligner qu'il n'est nullement obligatoire de louer une voiture d'auto-école pour pouvoir accompagner un proche dans sa formation Néanmoins, vous devez avoir quelques accessoires pratiques indispensables :

  • Un kit rétroviseurs : il comprend un rétroviseur central - à accrocher de façon à ce que vous puissiez avoir une vue dégagée - et deux rétroviseurs latéraux ;
  • Un autocollant conduite accompagnée : ce disque magnétique est conçu pour ne pas abîmer la carrosserie de votre voiture Il est obligatoire et permet aux autres usagers de savoir que votre auto est conduite par un élève en apprentissage et non un conducteur aguerri.

Ces éléments permettront une conduite plus sûre pour les nombreux kilomètres à venir !

Quoi qu'il en soit, j'ai vraiment hâte de commencer les cours de conduite accompagnée avec ma soeur ! Je suis persuadée que cette formule optimisera ses chances de réussite au permis de conduire. Selon les statistiques, les jeunes conducteurs de l'AAC ont 4 à 5 fois moins d'accidents que les conducteurs novices issus de la formation traditionnelle, dans la même tranche d'âge. Il va donc falloir que je sois une accompagnatrice hors pair pour une faire baisser ce quota !

Découverte : visiter Aix-les-Bains !

Le 8 mars 2017, 18:16 dans Voyage 0

Le week-end dernier, avant de reprendre le chemin du travail, mon amoureux et moi avons décidé de nous faire un petit périple à Aix-les-Bains, jolie station thermale à moins de 2 heures de Lyon. Nous avions tous deux besoin d'encore un peu de calme et de tranquilité avant de reprendre notre sempiternel "métro-boulot-dodo", et c'était la destination idéale pour cela ! Alors si vous ne connaissez pas ce joli coin de Savoie, voici quelques informations qui vous donneront, j'en suis sûre, envie de découvrir ce magnifique coin de paradis !

Une balade au bord du Lac du Bourget

Si vous avez besoin de prendre un grand bol d'air, envie de verdure, de calme et de tranquilité, venez vous balader près du Lac du Bourget ! Cet endroit grandiose, plus grand lac de France, offre de nombreuses balades et plages pour se détendre et admirer le paysage. Certains jours, une brume enveloppe le lac de romantisme, et lorsque le temps est clair, on peut regarder les montagnes qui l'entourent. Un havre de paix où se retrouvent cygnes, grèbes huppés ou encore canards.

En été, la piste cyclable longeant le lac offre également de grandes balades à faire en famille ou entre amis, et les nombreuses activités disponibles (baignade, bateau, etc.) raviront forcément petits et grands ! Personnellement, le charme a clairement opéré sur moi et j'adorerais faire construire une maison dans les hauteurs d'Aix-les-Bains juste pour profiter de ce magnifique panorama chaque jour ! Bon maintenant, il me faut encore parvenir à convaincre le chéri...

Une vue imprenable depuis le Belvédère du Revard

Point de passage incontournable des visiteurs venus découvrir la Savoie, le Mont le Revard et son belvédère vous procureront très certainement de nombreux frissons ! S'élevant à 1 562 mètres, il domine la région d'Aix-les-Bains et offre une vue à couper le souffle sur le Lac du Bourget. N'ayant pas le vertige, j'ai véritablement apprécié le spectacle ! Mon chéri lui, par contre, l'a peut-être un peu plus "enduré"...!

Une session cocooning et détente à la station thermale

Comment se rendre à Aix-les-Bains sans essayer l'une de ces nombreuses stations thermales ?! Impossible, évidemment ! Nous avons donc décidé de nous rendre dans l'une d'elles, sur les hauteurs de la ville - c'est définitivement là où je souhaite faire construire ma future maison ! - et nous n'avons clairement pas été déçus :  1 600m² d'espace bien-être avec piscines chauffées à l'eau thermale, hammams, saunas, salle de détente gymnique... Bref, un condensé de bonheur ! Nous sommes sortis de cet endroit totalement zen, détendus et relaxés avec une seule idée en tête : prendre plus souvent du temps pour nous !

Quoi qu'il en soit, ce fut un week-end vraiment agréable et même le petit hôtel que nous avons trouvé dans le centre de la ville était parfait et proche des commerces et des restaurants. Il nous a permis de déconnecter l'espace de 48 heures et de nous ressourcer ensemble, et je pense que c'est vraiment essentiel. Alors même si nous n'achetons pas de suite notre magnifique maison sur les hauteurs d'Aix-les-Bains, nous y reviendrons très certainement ! Et puis qui sait, si je trouve  un jour un constructeur de maison en Savoie et qu'à force de persuasion, mon chéri finit par céder, je l'aurai peut-être un jour, ma belle maison perchée avec vue sur le Lac du Bourget... Il faut croire en ses rêves ! Toujours !

 

 

Voir la suite ≫